banniere meknes-01

Meknès & Volubilis

Situé entre la plaine fertile de la Rarb et le Moyen-Atlas, Meknès et Volubilis sont au cœur d'une région agricole qui a été le grenier à blé du Maroc depuis l'Antiquité. Leur importance historique se voit clairement dans les ruines romaines de Volubilis (site archéologique le plus important du Maroc) et la grandeur des bâtiments mauresques à Meknès.

MEKNÈS

Aujourd’hui la cinquième plus grande ville du Moroco, Meknès n'était rien de plus qu'une petite ville dans l’ombre de son voisin et rival Fès jusqu'à ce que le règne de Moulay Ismaïl commença en 1672. Le sultan ambitieux se mit à construire des portes, des bâtiments, des remparts, des mosquées et des palais, il a conquit le Palais El Badi à Marrakech et les ruines de Volubilis et Meknès grimpa au rang de ville impériale.

Bab El Mansour
Bab El Mansour est un arc de triomphe tenant devant la ville impériale, perçant les murs de la Kasbah. Sa construction débuta en 1672 sous le règne de Moulay Ismaïl et la porte fut complétée par son fils Moulay Abdallah en 1732. Ayant des proportions monumentales – environs 16m de hauteur  
tandis que l'arc a une portée de 8m – et distinguée par ses décorations, Bab El Mansour est considérée la plus belle porte de Meknès, certains disent même au Maroc.

Dar el Ma, Lahri et les écuries royales
Dar el Ma (la maison d’eau) garda les réserves d’eau de la ville et était l’un des grandioses projets de Moulay Ismaïl. L’immense immeuble contient 15 chambres, chacune avec une noria (roue à eau), sur laquelle les chevaux travaillèrent autrefois pour tirer de l’eau souterraine utilisant des écopes. Dar el Ma donne accès aux écuries royales et Lahri (un bâtiment monumental avec 29 allées, conçu pour entreposer le grain), qui sont considérés comme l'une des meilleures créations du sultan.

Mausoleé de Moulay Ismaïl
Contenant suite de trois pièces, 12 colonnes et un sanctuaire central où repose le grand sultan, le mausolée Moulay Ismaïl rappelle dans certains aspects les tombeaux Saadiens de Marrakech. Le mausolée a fut construit au 17ème siècle et fut remanié au 18ème et 20ème siècles. L'épouse de Moulay Ismaïl et son fils Moulay Ahmed Al Dahbi, ainsi que le sultan Moulay Abder Rahman (1822-1859), reposent dans la chambre funéraire, décorée de stucs et mosaïques.

Bab el Khemis et Mellah
Bab el Khemis est l'entrée principale de l'ancien Mellah (quartier juif), construite au 17ème siècle sur un terrain offert par Moulay Ismaïl à un médecin juif ayant guéri l’une des princesses. Les bâtiments modernes ont été construits sur les ruines de l'ancien quartier juif et un nouveau Mellah a été construit sur ​​la droite de Bab el Khemis au 20ème siècle. Le sultan Moulay Ismaïl a fait graver plusieurs inscriptions sur la porte: ‘Je suis la porte ouverte à tous les peuples, de l'Orient ou de l'Occident.’ Et "Je suis la porte joyeuse, par ma gloire, à la pleine lune dans le ciel. J'ai été construite par Moulay Ismaïl. La richesse et la prospérité sont gravées sur ma face, je suis entourée de bonheur.’

VOLUBILIS

L’ancienne ville de Volubilis fut établie et commença a prospérer sous les rois mauritaniens, du 3ème siècle av JC jusqu’en 40 après JC. Des temples de cette période, ainsi qu’un étrange tumulus, ont étés découverts. Quand la Mauritanie fut annexée par l’empereur romain Claudieus dans l’année 45, Volubilis fut elevé au rang de municipia (ville libre), devenant l’une des plus importantes villes de Tingitana. Après que Rome se retira de la Mauritanie au 3ème siècle, la ville déclina et fut habitée par des Chrétiens jusqu’à ce que la ville soit islamisée en 788 à l’arrivée d’Idriss I.

Le site fut était connu depuis le 18ème siècle, mais ce ne fut qu’en fin du 19ème siècle que l’on commença à l’étudier. Des excavations ont repris en 1915 et continuent depuis presque sans interruptions, bien que des vastes zones restent encore à être étudiées. Bien que Volubilis ne soit pas aussi grand que certaines anciennes villes romaines, elle montre à quel point Mauretania Tingitana été devenue romanisée. Le site se compose de restes des ruines montrant la vie quotidienne des habitants romains:

  • L'arc de Triomphe - domine les plantations de céréales et d'oliviers
  • Maison aux Colonnes - disposée autour d'une cour péristyle immense avec une piscine circulaire. Des colonnes torsadées et des chapiteaux composites devant le grand salon réceptif
  • Maison au Cortège de Venus & Maison au bain des Nymphes – contient des mosaïques montrant des scènes de Diana, Pegasus et les nymphes
  • Basilique - En dehors de l'arc de triomphe, ce fut le seul bâtiment dont les ruines étaient encore impressionnantes une fois excavations commencées. Ce fut un lieu de rencontre du sénat ainsi que l'échange commercial et tribunal.
  • Le Capitole - du bâtiment original datant du début du 3ème siècle, seules les fondations subsistent. Rites publics en l'honneur de Jupiter, Junon et Minerve ont été réalisés ici.
  • Maison d'Orphée - contient les restes d'une grande cour péristyle avec un bassin carré, une presse à huile et des hypocaustes (chauffage au sol). La salle de réception montre les plus grandes mosaïques circulaires ayant étés découvertes à Volubilis.

MOULAY IDRISS

La vue la plus spectaculaire de Moulay Idriss est de la route panoramique entre Meknès et Volubilis. Dans un magnifique cadre, la ville blanche et lumineuse s'accroche à deux affleurements rocheux entre lesquelles s'élève la tombe d’Idriss I. Descendant d’Ali, gendre du Prophète Mohamed, il fonda la première dynastie arabo-musulmane au Maroc. La tombe d’Idriss I est fermée aux non-musulmans, mais à partir de la terrasse près de la Mosquée Sidi Abdallah el Hajjam, on a une vue  splendide sur la ville et le mausolée.

Météo

Température hiver = 5 - 20°C. Température été = 15 – 35°C.

Taux d’humidité annuel supérieur à la moyenne.